Cœur animal : journée de la protection animale et de l’animal en ville

Cœur animal : journée de la protection animale et de l’animal en ville

Journée organisée à l’initiative d’Eddine ARIZTEGUI, Adjoint au Maire en charge du Bien-être animal.

Pour cette première édition de Cœur animal, nous avons plus d’une vingtaine d’associations présentes, un espace artistique, deux ateliers de cuisine végétale, deux conférences de scientifiques dont la Dr. Marie Pierre PUECH présidente et vétérinaire de l’hôpital de la faune sauvage de Goupil Connexion à Laroque et du Dr. Pierre Jouventin, ancien directeur de recherche du CNRS. Nous avons également le grand plaisir d’accueillir Kreezy R qui nous fait l’honneur de chanter un concert pour notre événement.

Je tiens à remercier l’ensemble des bénévoles des associations présentes aujourd’hui. Un grand merci à vous pour le temps et l’énergie que vous donnez pour les animaux. Ils ont besoin de vous. Au niveau de la Mairie nous faisons également notre possible pour les animaux, parmi les mesures que nous avons mises en place depuis cette première année de mandat, je peux notamment citer :

  • L’instauration d’une option quotidienne végétarienne dans les cantines scolaires
  • Le vote d’un vœu appelant à une législation nationale contre la présence de tous les types d’animaux dans les cirques (sauvages, domestiques et de ferme)
  • La résiliation des conventions d’autorisation de chasse sur les terrains appartenant à la municipalité
  • L’augmentation des subventions pour les associations de protection animale
  • La mise en place d’un budget ouvert aux associations pour la stérilisation des chats
  • La signature d’une convention avec la SPA afin de sauver les chiens catégorisés récupérés par la ville et pouvant être placés
  • La signature d’un arrêté afin que les animaux sans propriétaire trouvés dans la commune puissent être soignés par les vétérinaires avec prise en charge des frais par la mairie
  • Le lancement de l’étude pour notre futur hôpital de la faune sauvage, que nous créerons à Montpellier
  • Un travail est également en cours afin d’instaurer des mesures de condition animale dans les marchés publics de la ville
Interventions en vidéo des élues – Conseil de métropole du 28 septembre 2021

Interventions en vidéo des élues – Conseil de métropole du 28 septembre 2021

Coralie Mantion sur la nécessaire mixité de la LNMP et le refus des gares nouvelles

Coralie Mantion sur les réparations suite au doublement de l’A9. Elle a également rappelé notre opposition au COM

Catherine Ribot sur les Trophées des Clubs Taurins.

Réponse de Catherine Ribot aux élus soutenant les Clubs Taurins

Bruno Paternot sur le Naming d’équipement sportif

Bruno Paternot sur l’appel à projet d’accompagnement à la réduction des déchets

Coralie Mantion sur la présentation de la ZAC de la Paillade

Intervention de Catherine Ribot – Trophée Taurin

Intervention de Catherine Ribot – Trophée Taurin

Conseil de métropole du 28 septembre 2021

Notre vote exprime notre refus de l’utilisation des animaux pour toute activité qualifiée abusivement de festive, ludique ou sportive.

Il existe bien d’autres moyens de donner un spectacle qu’en utilisant des animaux. Les cirques font leur mutation, il reste encore un secteur qui sous couvert de tradition, persiste à faire souffrir des animaux pour le plaisir de quelques personnes. Il est regrettable que notre collectivité finance, organise ces trophées. Nous voterons Contre cette subvention.

[Via Occitanie] Un nichoir urbain pour protéger les espèces d’oiseaux en déclin

[Via Occitanie] Un nichoir urbain pour protéger les espèces d’oiseaux en déclin

Il fait 4 mètres de hauteur, est constitué principalement de bois et avec ses 25 nids, il accueille désormais les volatiles qui sillonnent la ville de Montpellier.

La mairie expérimente une première en France : un nichoir urbain doté en plus d’un composteur. Il vient à peine d’être installé au square Jean Monnet, situé dans le centre-ville. Le projet porté par la Jeune Chambre économique de Montpellier et la ligue de protection des oiseaux, doit permettre à des populations d’oiseaux en déclin, d’avoir des espaces mieux adaptés pour vivre en ville. « Depuis plusieurs années par exemple, la population des hirondelles à reculé de 30% », constate Anthony Gontier, membre de la Jeune chambre économique. « Donc le but de cette infrastructure c’est vraiment de reproduire au mieux les conditions de vie qui rassure les espèces menacées, comme les hirondelles ». Leur intégration est souvent mise à mal par la construction des nouveaux bâtiments d’après les associations de protection des espèces. Là-dessus la mairie de Montpellier le reconnait, il va falloir repenser la manière de construire les logements neufs. « Il faudra penser à des bâtiment avec des aménagement qui permettent l’installation de nids », précise Stéphane Jouault (EELV), l’adjoint au maire, en charge de la nature en ville. Ce projet de nichoir a coûté 25 000 euros à la Jeune chambre économique de Montpellier, il a été financé principalement par des partenaires privés.