Don d’ordinateurs de la Métropole à l’association Nouas Solidarité (Manu Reynaud)

Don d’ordinateurs de la Métropole à l’association Nouas Solidarité (Manu Reynaud)

photo Montpellier métropole

Mardi 24 janvier 2023, la Métropole de Montpellier a donné plus de 700 ordinateurs fixes, 80 portables, 550 écrans, 40 imprimantes, câbles et autres matériels informatiques à l’association Nouas Solidarité en présence de Manu Reynaud et d’Abdelhak Harraga, président de Nouas Solidarité.

En cédant son matériel informatique réformé à l’association, la Métropole réduit ainsi l’empreinte carbone de ce matériel tout en permettant à des associations et à des particuliers de bénéficier de matériel informatique. Le matériel informatique qui ne peut pas être reconditionné est démonté afin de recycler le maximum de composants. Le reconditionnement des appareils est une voie d’insertion professionnelle d’avenir, qui permet de créer de nouveaux emplois locaux, et participe au développement économique de notre territoire.

« Notre ville et Métropole s’engagent dans la voie du reconditionnement pour donner une seconde vie à nos équipements informatiques et lutter contre l’urgence climatique. Le numérique donne l’impression d’être virtuel et immatériel, or, c’est l’inverse. Si rien n’est fait, l’impact du numérique sur les émissions à effet de serre va bientôt dépasser celui de l’aéronautique. 80 % des émissions du numérique sont dues au matériel, c’est là que nous devons concentrer nos actions : en allongeant la durée de vie des équipements informatiques, en les utilisant à bon escient et en les reconditionnant ou en recyclant, nous réduisons leur coût environnemental et humain », a expliqué Manu Reynaud, Adjoint au Maire et délégué à la ville apaisée, respirable et numérique.

« Grâce à ces dons de la Ville et de la Métropole, notre association va pouvoir offrir du travail et de la formation à une cinquantaine de stagiaires pendant 8 à 10 mois. Ce matériel, une fois reconditionné, nous permettra d’équiper en matériel informatique au moins 500 personnes, particuliers comme associations », s’est réjoui M. Abdelhak Harraga, président de Nouas Solidarité.

Nouas Solidarité est une association qui reconditionne le matériel informatique puis le met à disposition des associations et des particuliers pour lutter contre la fracture numérique et la précarité. Elle s’attache également à former des demandeurs d’emploi de quartiers prioritaires à la maintenance informatique ou au reconditionnement de matériel.

Le Plan Numérique responsable 2025

La mise en place du Plan Numérique responsable 2025 sera soumis au vote lors des prochains conseils municipal et métropolitain, en cohérence avec la loi REEN (loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique), et prévoit une série de mesures pour favoriser un numérique plus sobre, plus responsable et écologiquement plus vertueux.

Cette loi complète un dispositif réglementaire mis en place à partir de 2020 avec la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (loi AGEC), mais aussi la loi portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets (loi Climat et Résilience).

La loi REEN s’appuie sur les recommandations du rapport de la mission d’information sur l’empreinte environnementale du numérique et de tous les équipements électroniques. Selon ce rapport, si rien n’est fait, le numérique représentera au moins 7 % à 9 % des émissions de gaz à effet de serre de la France à l’horizon 2040, contre 2 % à 4 % aujourd’hui.

La démocratisation croissante des objets connectés, le développement de nouveaux usages se diversifient et croissent à une vitesse fulgurante et les équipements numériques se multiplient. Les ressources numériques nécessaires deviennent croissantes pour tous, y compris pour les collectivités. La volonté de dématérialisation et de modernisation des institutions publiques a engendré un impact environnemental significatif. Chaque collectivité se doit donc d’être exemplaire en initiant une stratégie numérique responsable et ainsi devenir actrice de ce changement.

Le texte présenté lors des prochains conseils recense 5 grands objectifs :

  • Faire prendre conscience de l’impact environnemental du numérique
  • Limiter le renouvellement des appareils numériques
  • Favoriser des usages numériques écologiquement vertueux
  • Promouvoir des datacenters et des réseaux moins énergivores
  • Promouvoir une stratégie numérique responsable dans les territoires