Projet de ZAC Saint-Paul à la Mosson sur les rails pour 2024 (Coralie Mantion – Midi libre 13.10.2024)

Projet de ZAC Saint-Paul à la Mosson sur les rails pour 2024 (Coralie Mantion – Midi libre 13.10.2024)

La transformation du lieu s’inscrit dans le plan global de rénovation du quartier de la Paillade, porté par la Métropole et encouragé par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru).

« C’est un quartier central, stratégique, à la jonction des Hauts-de-Massanne, de Malbosc et de la Paillade. Le périmètre va de la résidence Neptune jusqu’au collège les Escholiers d’un côté, du parc de Malbosc jusqu’à la coulée verte de la Mosson de l’autre ». (Coralie Mantion)

Lire la suite de l’article

Rénovation urbaine du quartier des Cévennes (Tribune Hérault) – Coralie Mantion

Rénovation urbaine du quartier des Cévennes (Tribune Hérault) – Coralie Mantion

Le quartier qui va de la rue Paul Rimbaud à l’avenue du professeur Louis Ravas ne va pas subir la grande métamorphose annoncée à la Mosson. C’est un travail “de dentelle” qui est prévu aux Cévennes, a répété la déléguée à l’aménagement durable du territoire, à l’urbanisme, à la maîtrise foncière et au projet Anru, Coralie Mantion.

[Midi Libre] Coralie Mantion sur l’urbanisme : « Montpellier ne peut absorber seule la démographie »

[Midi Libre] Coralie Mantion sur l’urbanisme : « Montpellier ne peut absorber seule la démographie »

AbonnésCoralie Mantion a posé les bases des futures règles d’urbanisme sur la métropole. Coralie Mantion a posé les bases des futures règles d’urbanisme sur la métropole. Solene Artaud

Publié le 27/02/2021

Coralie Mantion, vice-présidente de la Métropole déléguée à l’Aménagement durable du territoire, à l’Urbanisme et à la Maîtrise foncière, revient sur l’élaboration du futur Plui.

Vous êtes arrivés aux affaires en juillet 2020. Avez-vous procédé à des modifications de la version V0 du Plui initiée sous l’ère Saurel ?

Complètement. Nous avons commencé à travailler en septembre, c’est pour cela qu’il a fallu du temps avant de présenter les orientations. Il fallait mettre en place un dialogue avec les équipes, qui travaillait toujours de la même manière. L’Insee nous dit que la croissance démographique est d’environ 1,2 %, et donc cela représente tant d’habitants, tant de foyers et tant de m2 de surface à urbaniser. Ils faisaient des ZAC et des ZAC, une véritable fuite en avant. On s’étalait sans remettre en question cette politique urbaine.

Qu’avez-vous préconisé ?

Que nous allions fonctionner à l’inverse. Nous partons des ressources de la ville. Par exemple, l’eau est limitée, deux tiers du volume sont importés. Les ressources en alimentation, les terres agricoles. L’idée est de réfléchir à notre capacité à accueillir les gens. Il fallait mettre en place ces nouvelles orientations. Nous allons vers une baisse des zones à urbaniser.

Dans quelles proportions ?

Nous n’avons pas encore les chiffres de logements à construire chaque année. Sous la mandature Saurel, il avait été estimé 1 000 hectares à urbaniser. Nous, ce sera plus que la moitié en moins.

Quel va être le mode opératoire ?

Nous allons faire le tour de chaque commune et analyser toutes les ZAC en cours. Si elles sont trop avancées, nous ne reviendrons pas en arrière. Également la richesse de la biodiversité et des terres agricoles, nous les préserverons. Ce sera du cas par cas. Je dois faire le tour des 31 communes. Les maires savent qu’ils ont un objectif de réduction de l’étalement urbain. Mettre la priorité sur la mutation des territoires déjà bâtis.

Lire la suite sur le site de Midi Libre : https://www.midilibre.fr/2021/02/27/montpellier-ne-peut-absorber-seule-la-demographie-9396924.php

[La Gazette] Coralie Mantion: « Nous voulons diminuer la croissance démographique »

[La Gazette] Coralie Mantion: « Nous voulons diminuer la croissance démographique »

Freiner la croissance de la population de Montpellier et consommer moins d’espace pour construire : voilà ce que veut l’écologiste Coralie Mantion, vice-présidente de la Métropole de Montpellier, déléguée à l’aménagement durable du territoire, à l’urbanisme et à la maîtrise foncière.

Dans un long entretien publié ce jeudi dans La Gazette de Montpellier, l’élue écolo explique comment elle compte s’y prendre pour donner un tel coup de frein sur une démographie galopante.

A retrouver en kiosque.