Catherine RIBOT

Catherine RIBOT

Catherine RIBOT

Conseillère municipale déléguée aux Marchés publics et à la commande publique éco-responsable

Conseillère communautaire de Montpellier 3M, déléguée à la commande publique éco-responsable

Responsabilités dans des organismes associés:
SERM : membre du conseil d’administration, vice présidente de la SERM, présidente de la Commission marchés
SA3M : censeur
Opéra de Montpellier : membre du Conseil d’administration, présidente de la CAO
Métropole : Présidente de la Commission d’Appel d’Offre
Ville : Présidente de la Commission d’Appel d’Offre

 

A la ville comme à la Métropole, je suis en charge de l’écoresponsabilité de la commande publique et des procédures publiques. Il s’agit de faire de la commande publique un levier de développement économique local.

La commande publique est un outil opérationnel pour affirmer et réaliser les objectifs de protection de l’environnement.
Il faut donner un sens aux politiques établies, énoncées, que ce soit dans les domaines aussi divers que :
  • l’achat public de biens, produits et fournitures,
  • des travaux publics et de  la construction,
  • des services
L’ensemble des procédures publiques est affecté par cette volonté de modifier les comportements pour parvenir à une éco-responsabilité quotidienne, habituelle et commune de nos 2 collectivités.

« Dis moi comment tu achètes, je te dirai qui tu es »

Biographie

52 ans
Quartier : Gambetta – Clemenceau

Je suis professeure de Droit public à la Faculté de Droit de Montpellier.

Après avoir habité dans différents quartiers de la ville, je réside depuis plus de 16 ans dans le quartier Clémenceau-Gambetta à Montpellier.

J’ai soutenu à Montpellier en 1993 une thèse de doctorat sur « La dynamique institutionnelle de l’Intercommunalité » puis j’ai été en poste 9 ans à Grenoble ; j’enseigne actuellement en droit de l’environnement et droit des collectivités territoriales.

Mère de deux enfants, féministe, engagée dans des associations de parents d’élèves après avoir été directrice d’un centre de recherche universitaire, je sais que la situation désespérément critique de la biodiversité, des ressources naturelles, du climat nous impose de répondre aux défis auxquels les nouvelles générations doivent faire face.

Les 12 élu-es du groupe

Share This