Bilan de Marie Massart

Premières réalisations

2020 :
– Restauration scolaire : tarif social à 50 centimes pour les familles monoparentales bénéficiaires du RSA
– Assouplissement des réservations à 10 jours dans les restaurants scolaires
– Lancement de l’étude sur les unités décentralisées de production alimentaire
– Pérennisation du repas végétarien hebdomadaire
– Ouverture de la cuisine centrale aux visites de classes et de partenaires

2021 :
– Mise en œuvre de l’option quotidienne végétarienne à la cantine
– Mise en place du comité de suivi de la restauration scolaire
– Mise en place d’un nouveau tarif social à 50 centimes pour les enfants des bidonvilles, les SDF et les demandeurs d’asile
– Acquisition, à la cuisine centrale, d’une découpe meules de fromage permettant la distribution dans les cantines de fromage de qualité et de réduire les emballages
– Travail avec le conseil municipal des enfants sur le projet de cité de l’alimentation
– Préservation d’un parc de 6500 mètres carrée rue du Pont Trinquat destiné à de l’agriculture urbaine
– Déploiement de l’éco-pâturage
– Introduction de repas végétariens et de produits bio et locaux dans les repas servis par le protocole de la Ville
– Participation aux états généraux de la solidarité alimentaire avec toutes les associations de l’aide alimentaire et le MIN
– Lancement d’une nouvelle feuille de route pour le MIN (marché gare)
– Contribution à la création du 2ème marché paysan municipal des Aubes
– Changement de critères d’attribution et de gouvernance des jardins familiaux
– Création de 82 nouvelles parcelles de jardins familiaux
– Présentation et vote en conseil municipal de la cité de l’alimentation
– Ouverture de 4 selfs supplémentaires
– Créations de nouvelles animations et de visites de producteurs dans les écoles dans le cadre de la semaine du goût
– Signature d’une convention avec ACM pour déployer des jardins partagés dans les résidences ACM
– Augmentation de la part de bio dans la restauration scolaire. Introduction de la viande bio pour la première fois à Montpellier. Passage de 20 à 30% de produits bio.
– Signature d’une convention avec les restos du cœur pour l’achat de denrées alimentaire à l’association des producteurs d’Occitanie
– Contribution au noël solidaire avec la production de 300 repas par la cuisine centrale distribués gratuitement aux familles précaires
– Participation à la mise en place d’une caisse alimentaire commune
– Appui aux marchés 

  • Compagne de communication valorisant les marchés 
  • Aide au déplacement sur de nouveaux sites des marchés paysans d’Agropolis et d’Antigone 

– Organisation des 60 ans du marché Gare avec mise en lumière et valorisation des producteurs bio et locaux + action pédagogique grand public autour de l’alimentation 

-Bien-être animal

  • Mise en place de l’offre quotidienne végétarienne + Repas en surplus végétariens et non plus avec viande (600 repas par jours sur 15 000)
  • Dans le marché public viande, il est précisé : « Les viandes devront exclusivement provenir d’animaux abattus avec insensibilisation préalable. L’entreprise co-contractante fournira une attestation garantissant le respect de cette consigne. »
  • Participation importante au festival AlimenTerre + un menu spécial et une sensibilisation autour d’une alimentation végétale
  • Dans les menus :
    • Mise en avant des recettes végétariennes
    • Promotion systématique de la campagne alimenTerre
    • A chaque changement de saison, promotion importante des fruits et légumes de saisons
    • En lien avec le conseil municipal des enfants : changement des noms des menus (modifier « standard » par « flexitarien ») + sensibilisation à la question (la viande ce n’est pas la norme).
  • Coté protocole : une offre vegan et végé sur les buffets + arrêt du foie gras
Share This