Bonjour à toutes et tous !
 
Dans moins d’un mois – 28 jours exactement – les Montpelliéraines et les Montpelliérains seront appelés à choisir une nouvelle équipe et un ou une nouvelle maire pour gouverner la ville pendant les six prochaines années.
 
Cette échéance est cruciale.
 
Nous le savons. Face à l’urgence climatique, les prochaines années seront déterminantes. Vitales. Car c’est maintenant que tout se joue. C’est maintenant que nous pouvons changer la donne. Avant qu’il ne soit trop tard.
 
Les 15 et 22 mars prochains, les électrices et les électeurs auront à faire un choix.
 
Soit nous poursuivons la même trajectoire que celle proposée par le maire sortant Philippe Saurel. Celle d’une croissance urbaine infinie pour seul horizon. Avec toujours de plus de béton, toujours plus de bouchons, toujours plus de pollution.
 
Soit nous refusons cette mégalopole qui va vers la mer, nous refusons l’asphyxie qui menace et nous changeons de modèle. Nous choisissons l’écologie !
 
Choisir l’écologie pour le climat.
Choisir l’écologie pour nos enfants.
Choisir l’écologie pour vivre mieux au quotidien.
 
Choisir l’écologie pour Montpellier.
Car Montpellier dispose d’atouts formidables. Elle est attractive et c’est une chance.
Mais la croissance urbaine pour la croissance urbaine n’a pas de sens. Pire. C’est une fuite en avant qui menace notre environnement et notre qualité de vie, au risque de détruire ce qui participe de l’attractivité même de notre ville !
J’en ai la conviction. Pour que Montpellier continue à être Montpellier, elle doit cultiver son échelle humaine.
Une ville à échelle humaine, c’est une ville qui sait puiser dans ses propres ressources pour se projeter loin.

Frondeuse et imaginative, Montpellier est diverse et tolérante, animée par un tissu d’entrepreneurs dynamiques et par un réseau associatif foisonnant.
Depuis la médecine jusqu’aux technologies numériques, Montpellier s’appuie sur une longue tradition de recherche et d’innovation. Populaire et étudiante, habitée par l’esprit coopératif et les multiples cultures qui ont fait son histoire, Montpellier est la ville du partage et de la solidarité, de la curiosité, de l’attention aux autres.
Montpellier c’est aussi des paysages, un patrimoine, un environnement exceptionnel qu’il nous revient de protéger et de transmettre aux générations futures.
Cultiver l’échelle humaine de Montpellier, c’est faire le choix d’une ville verte où la nature est à portée de main. Une ville respirable où il est facile de se déplacer à pied, à vélo ou en tramway.
Cultiver l’échelle humaine de Montpellier, c’est faire le choix d’une ville accueillante où l’offre de logements est adaptée à toutes les familles. Une ville active où l’université, l’emploi et la culture sont au cœur de la cité.
Cultiver l’échelle humaine de Montpellier, c’est faire le choix d’une ville sûre et conviviale où chacun trouve toute sa place dans l’espace public.
Voilà des valeurs et voilà des ressources sur lesquelles nous pouvons prendre appui pour bâtir un projet ambitieux pour Montpellier.

Ce sont ces valeurs et ces ressources qui nous réunissent aujourd’hui.

« Choisir l’écologie pour Montpellier » : c’est la proposition que nous faisons aux Montpelliéraines et aux Montpelliérains.
C’est le nom de la liste que j’ai l’honneur de conduire. Et c’est un immense privilège pour moi de vous présenter les talents qui la composent.
La liste que nous vous présentons aujourd’hui est celle de l’Alliance des Écologistes soutenue par Europe Écologie Les Verts.
Des écologistes sincères, engagés dans la société, dans l’action associative et dans les divers mouvements qui forment l’écologie politique.
Toutes et tous investis sur le terrain d’une écologie concrète. Une écologie des solutions qui transcende les clivages traditionnels et place l’écologie au cœur de l’action publique.

L’Alliance des Écologistes c’est la réunion de tous les mouvements de l’écologie politique :

Europe Écologie Les Verts bien sûr,
mais aussi
Génération Écologie,
le Parti Animaliste,
le Mouvement Écologiste Indépendant,
l’Alliance des Écologistes Indépendants.

Plus largement, ce sont aussi des citoyennes et des citoyens sans attache partisane qui ont souhaité s’engager en politique pour la première fois et qui ont fait acte de candidature sur la plateforme collaborative de la campagne.
Ce sont également des personnalités reconnues pour leur engagement de terrain.
Je pense bien sûr à François Vasquez, président de l’association des riverains de Garosud, qui porte un grand projet pour faire de Montpellier une ville zéro déchet.
Je pense à Guylaine Lang-Chaymol, ancienne présidente de la Ligue contre la violence routière, qui porte une mesure phare de notre projet : la généralisation du 30 km/h en ville et l’apaisement de la circulation dans les quartiers.
Je pense à Michel Julier, porte-parole du collectif contre le projet de la gare de la Mogère qui est un des meilleurs experts des mobilités à Montpellier.
Je pense à Fatma Nakib, ancienne présidente de la Fédération Régionale des Arts de la Rue.
Je pense également à Mustapha Laoukiri, figure du monde associatif de la Paillade, qui est investi dans la finance solidaire et l’aide à l’entreprenariat au sein du réseau France Active.
Je ne pourrai pas tous les citer.
Mais je tiens ici à saluer Christian Dupraz, conseiller régional Europe Ecologie Les Verts, dont chacun connaît l’engagement de longue date pour l’écologie à Montpellier.

Toutes et tous composent une formidable équipe qui fera gagner l’écologie à Montpellier.

Nous le savons. Partout, l’écologie est l’enjeu central de cette élection municipale. Et partout, les candidats repeignent en vert leurs discours et leurs drapeaux.
Manifeste, déclaration d’urgence climatique : Philippe Saurel est le premier à faire sonner tambours et trompettes pour vanter sa soi-disant conversion écologique.
Mais cette surenchère de communication ne parvient pas à masquer la réalité d’un bilan qui est celui d’une gigantesque régression écologique.
Des déchets exportés par camions à 150 km à la ronde. Des quartiers livrés à une bétonisation sans limite. Une multiplication de projets routiers et de zones commerciales. La ligne 5 de tramway retardée de 10 ans. Pas de budget vélo pendant 5 ans.
Au terme des 6 années du mandat de Philippe Saurel, Montpellier figure malheureusement parmi les mauvais élèves :
en queue de peloton du classement des villes cyclables établi par la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette).
Idem pour le classement établi par Greenpeace sur les politiques de lutte contre la pollution de l’air.
Tous les indicateurs sont au rouge et pourtant on les maquille en vert …
Face à cette surenchère de greenwashing, de tous bords, je dis aux électrices et aux électeurs : « Méfiez-vous des contrefaçons ! »
Il n’y a pas d’écologie en actes sans les écologistes.
Il n’y a qu’un seul vote utile pour l’écologie à Montpellier c’est “Choisir l’écologie pour Montpellier”, la liste soutenue par Europe Écologie Les Verts.

“Choisir l’écologie pour Montpellier” c’est voter pour la version originale de l’écologie !

Parce que choisir l’écologie c’est positif. Et c’est maintenant !
Je vous remercie.

Télécharger la liste des candidat-es en PDF

  1. Coralie Mantion
  2. Manu Reynaud
  3. Marie Massart
  4. François Vasquez
  5. Radia Tikouk
  6. Bruno Paternot
  7. Catherine Ribot
  8. Eddine Ariztegui
  9. Célia Serrano
  10. Stéphane Jouault
  11. Fatma Nakib
  12. Mustapha Laoukiri
  13. Guylaine Lang-Cheymol
  14. Laurent Fabre
  15. Odile De Charentenay
  16. Sami Bouarfa
  17. Gohar Galustian
  18. Michel Julier
  19. Valérie Garnier
  20. Benjamin Piazza
  21. Nadia Miraoui
  22. Vincent Lecroisey
  23. Sophie Palumbo
  24. Alexis Boudaud-Anduaga
  25. Cendrine Escallier
  26. Sébastien Cristol
  27. Marie Clauzade
  28. Benjamin Vuadelle
  29. Béatrice Gardes-Michel
  30. Emmanuel Torquebiau
  31. Madeleine Bonnet
  32. Christian Koessler
  33. Magali Rossi
  34. Mohamed Mebrouk
  35. Gaelle Beauchesne
  36. Pascal Forbin
  37. Nadia Aassine
  38. Rachid El Moudden
  39. Isabelle Dangerfield
  40. Hassan Quarouch
  41. Cristina Tanasescu
  42. Nadou Cadic
  43. Rozenn Torquebiau
  44. Ahmid Loukiri
  45. Amélie Brun
  46. Yazid Boucif
  47. Véronique Hilly
  48. Michel Blimer
  49. Emmanuelle Fourboul
  50. Nicolas Leconte-Hantzalis
  51. Lisa Marcheselli
  52. Jacky Weil
  53. Frédérique Sicard
  54. Ludovic Jackel
  55. Lynda Ichalalene
  56. Alain Bourbouze
  57. Leïla Houhou
  58. Léon Hocquemiller
  59. Leïla Yagoubi
  60. Antoine Raby
  61. Jacqueline Mora
  62. Nicolas Rey
  63. Michèle Zémor
  64. Christian Dupraz
  65. Élisabeth Martinez

Share This